image
Views: 5
0 0
Read Time:3 Minute, 8 Second


RoC ou Registrar of Companies est devenu strict envers les administrateurs des entreprises non conformes ces dernières années. Depuis septembre 2017, sur la base des règles et dispositions pertinentes mentionnées dans la loi de 2013 sur les sociétés, la RoC travaillant sous l’égide du ministère des Affaires générales (MCA) a disqualifié plus de 2 administrateurs de sociétés lakh qui n’ont pas déposé leurs rapports annuels et autres documents pertinents. MCA avait également publié les noms des administrateurs disqualifiés sur son site Web. L’interdiction d’être nommé administrateur d’une société est principalement traitée par l’article 164 de la loi de 2013 sur les sociétés indiennes. Selon cette section, l’une ou plusieurs des raisons suivantes peuvent disqualifier un administrateur en Inde de son poste en une entreprise.

Raisons de la disqualification

  • Condamnation pour toute infraction impliquant un emprisonnement maximal de sept ans ou plus.
  • Toute infraction ou délinquance commise par la personne dans le cadre des transactions entre parties liées (RPT) au cours des cinq années précédentes.
  • Si la personne ou son entreprise n’a pas déposé, les états financiers ou les rapports annuels pour toute période continue de trois exercices financiers.
  • Reconnu coupable de toute irrégularité de défaut de paiement liée au remboursement des dépôts acceptés, au remboursement de toutes débentures, au paiement des intérêts dus sur les dépôts ou débentures, etc. Pendant un an ou plus.
  • Non-respect des dispositions énoncées dans la partie I de l’annexe V de la loi de 2013 sur les sociétés indiennes.
  • Et, toutes clauses de déchéance à la nomination en tant qu’administrateur, données dans les statuts de la société privée employeur.

Selon l’article 274 de la loi sur les sociétés, toute personne confrontée à la disqualification d’un administrateur ne pourra pas être nommée administrateur d’une entreprise pendant une période de 5 ans.

Comment redevenir administrateur après une disqualification

Comme indiqué dans la sous-section (3) de l’article 164 de la loi sur les sociétés de 2013, toute condamnation ou ordonnance disqualifiante ne prend pas effet dans les 30 jours. Par conséquent, le directeur concerné peut déposer les rapports annuels en retard et faire appel à la NCLT dans les 30 jours pour suspendre la procédure. Une fois qu’un appel sérieux est lancé, le directeur concerné peut continuer à occuper son poste jusqu’à l’expiration d’un délai de sept jours à compter de la date à laquelle l’appel / la requête est tranché.

La société doit remplacer les administrateurs disqualifiés existants en nommant de nouveaux administrateurs, qui signeront ensuite numériquement les déclarations et autres conformités en vertu de la MCA, de la Loi de l’impôt sur le revenu, etc. Par la suite, un administrateur doit déposer une demande auprès de la NCLT (National Company Law Tribunal) pour rendre le statut actuel de l’entreprise ‘Actif’. Les administrateurs peuvent également s’adresser à leurs hautes cours respectives en déposant une requête par bref pour supprimer la disqualification et obtenir la réactivation de leur DIN. Sur ordonnance du tribunal, la disqualification de l’administrateur peut être révoquée et l’administrateur peut être nommé de nouveau dans toute autre société. Il est nécessaire d’avoir recours à une aide juridique pour de telles procédures et un administrateur devrait opter pour un cabinet juridique réputé pour déposer une requête par bref pour la révocation de la disqualification d’un administrateur.



Happy
Happy
0
Sad
Sad
0
Excited
Excited
0
Sleepy
Sleepy
0
Angry
Angry
0
Surprise
Surprise
0

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%